Particuliers

Publié le

Quelles sont les obligations de l'employeur en matière de secourisme au travail ?

L'employeur doit assurer la sécurité de ses salariés et protéger leur santé. Il doit organiser les soins d'urgence à donner aux salariés. Quel matériel l'employeur doit mettre à disposition ? La formation au secourisme est-elle obligatoire ? L'employeur doit-il rédiger un document ?

Nous faisons le point sur la réglementation.

    Dans le cadre de son obligation générale d'assurer la sécurité des salariés et de protéger leur santé, l'employeur doit évaluer les risques professionnels dans l'entreprise.

    Le résultat de cette évaluation est consigné dans le document unique d'évaluation des risques professionnels (DUERP).

    En fonction des risques présents dans l'entreprise, l'employeur définit les consignes d'intervention en cas d'accident du travail ou d'urgence médicale. Il peut se faire conseiller par le médecin du travail.

    Ces consignes d'intervention doivent être précisées dans un document rédigé par l'employeur.

    Le lieu de travail doit être équipé d'un matériel de premiers secours adaptés aux risques de l'entreprise.

    Ce matériel doit être facilement accessible et être signalé par des panneaux.

    L'employeur peut mettre en place, par exemple, une trousse de premiers secours ou une armoire à pharmacie, ainsi qu'un défibrillateur.

    La liste du matériel est établie par l'employeur après avis du médecin du travail.

    À noter

    lorsqu'un local de secours est aménagé, les installations et le matériel de secours peuvent y être rangés.

    En fonction de l'effectif et de l'activité de l'entreprise, l'employeur doit mettre en place un infirmier dans l'entreprise.

    Ces entreprises doivent avoir 1 infirmier.

      Ces entreprises doivent avoir 1 infirmier et 1 infirmier supplémentaire par tranche de 600 salariés.

      Par exemple, une entreprise de 1 700 salariés doit avoir 2 infirmiers.

          Ces entreprises doivent avoir 1 infirmier.

            Ces entreprises doivent avoir 1 infirmier et 1 infirmier supplémentaire par tranche de 1 000 salariés.

            Par exemple, une entreprise de 2 100 salariés devra avoir 2 infirmiers.

                Oui, un salarié doit être formé au secourisme dans chaque atelier où sont accomplis des travaux dangereux.

                Un salarié doit également être formé sur chaque chantier employant 20 travailleurs au moins pendant plus de 15 jours où sont réalisés des travaux dangereux.

                Les salariés formés ne peuvent pas remplacer les infirmiers.

                À savoir

                Il est recommandé de former plus de personnels pour permettre une intervention efficace en cas d'accident.

              • Direction départementale en charge de l'emploi, du travail et des solidarités (DDETS ou DDETS-PP)

                 https://dreets.gouv.fr/ 

                Rechercher les DDETS sur la carte interactive en cliquant sur le département souhaité.